Zoom dégustation: Pinots Noirs et Chasselas à déguster

Tenir les arômes de la Romandie dans son verre et se laisser enthousiasmer, voilà le programme! Nous vous proposons de déguster des vins locaux. Zoom sur deux Pinots Noirs et deux Chasselas.

Dégustation Chasselas et Pinot Noir.jpg

Dégustation et textes par Jérôme Aké Beda, sommelier à l’Auberge de l’Onde à St. Saphorin.

Image par Kollektif.ch

Pinot Noir, 2019, AOC Côtes de l’Orbe, Domaine Bernard Gauthey à Arnex-sur-Orbe

Belle robe assez soutenue dans une teinte rubis aux nuances grenat. Le nez offre d’emblée des arômes intenses et complexes de cerise, de griotte, de mûres sauvages et de pivoine. Le toucher de bouche explore toutes les dimensions du pinot « plaisir », mêlant profondeur et vitalité sur des saveurs de poivrons murs, de groseilles et de framboises sauvages. L'évolution en bouche offre une texture soyeuse sur des tanins de fruits très fins auxquels se joignent une touche d’épices (poivre noir et bâton de cannelle). La fin de bouche est juteuse, suave et accomplie et s’étire longuement avec beaucoup de sève sur une puissance caressante.

Comment le déguster?

De par ses tanins fins et sans aspérités, ce pinot reste un compagnon idéal pour ces types de mets qui demandent des vins assez souples avec une trame caressante afin de révéler la délicatesse des mets.

Servir à 12°C et déguster entre 13° et 14°C

Quels plats et mets peut accompagner le Pinot Noir du Domaine Bernard Gauthey à Arnex-sur-Orbe?

Très beau Pinot de plaisir et de gastronomie à découvrir sur une viande blanche; type volaille, veau ou du poisson snacké, grillé ou rôti.

En plus des produits carnés et du poisson, ce pinot noir peut sublimer des plats végétariens; style un sauté de légumes à la plancha ou cuits au wok. Il sera aussi un bon compagnon sur des tortellini aux bolets ou à la ricotta. Et si vous le prenez en apéritif, il saura vous procurer du bonheur sur des dips de légumes sauce au séré.

Découvrir le Pinot Noir, 2019, du Domaine Bernard Gauthey.

Pinot Noir «Le Consul », 2019, AOC La Côte, Domaine Laurent & Nicolas Martin à Perroy

Robe grenat clair aux nuances roses; signe de jeunesse.

Le 1er nez est pudique dans sa phase juvénile mais exprime déjà beaucoup de profondeur.

À l’agitation du verre, le 2ème nez s’ouvre timidement sur des notes de petites baies sauvages très mûrs (groseilles, fraises, myrtilles, cerises et mûres) soulignées par une touche de menthe poivrée. L’attaque est souple avec des tanins élégants et bâtis sur la finesse. L’évolution en bouche combine suavité et raffinement dans une grande maîtrise de l’élevage où des notes épicées (poivre rose) se cramponnent à la fraîcheur du fruit pour offrir une finale tout en délicatesse. Une bouteille qui devra passer par une aération en carafe ou un service dans un verre (grand format) pour les amateurs les plus exigeants!

Comment le déguster?

*Les Pinots Noirs ont en général des tanins fins et sont pourvus d’une belle acidité de petit fruits rouges ; ils restent de fait, les vins rouges de tous les instants.

Servir à 13 °C et déguster entre 14° et 15°C

Quels plats et mets peut accompagner le Pinot Noir «Le Consul »?

Joli Pinot de plaisir et de gastronomie à découvrir sur un papet vaudois; saucisson aux lentilles, ou bien sur des minikoffs en apéritif.

Ce Pinot Noir « Le Consul » peut accompagner sans coup férir des plats végétariens aux accents du Liban type mezza (houmous, taboulé, fatouche ).

Découvrir le Pinot Noir «Le Consul », 2019, du Domaine Laurent & Nicolas Martin.

Chasselas «Le Grand Aire», 2019, AOC Chablais, Cave du prieuré à Aigle

Robe cristalline aux reflets verts, signe de jeunesse.

Le 1er nez est d’intensité moyenne mais s’ouvre à l’agitation du verre, sur des senteurs d’agrumes, d’herbes aromatiques (serpolet, menthe fraîche et thym frais) avec une pointe exotique d’écorce d’ananas. A mesure que le nez s’ouvre, des notes d’amandes effilées et de craie complètent la structure aromatique.

L’attaque est gourmande et soutenue par une belle acidité ainsi qu’un léger carbonique qui exacerbe la fraîcheur lors de l’évolution en bouche. Le milieu de bouche est sphérique et salin et s’étire longuement sur une fine amertume qui équilibre parfaitement le vin.

Comment le déguster?

Servir à 9 °C et déguster entre 10° et 11°C.

Quels plats et mets peut accompagner le Chasselas «Le Grand Aire»?

Un Chasselas de plaisir à découvrir en apéritif sur des dés de saumon fumé, des rillettes de féra fumée à froid ou des taillés aux greubons.

Ce Chasselas, par sa structure aérienne et sa trame délicate, reste le vin de tous les instants et saura ainsi sublimer des mets délicats comme un carpaccio de lotte à la citronnelle et huile de noisettes torréfiées ou sur des filets de perche meunière, pommes nature.

Ce Chasselas “Le Consul” aura aussi son mot à dire sur un plat végétarien type : salade de riz aux légumes, une fondue moitié-moitié ou avec une salade de blé façon taboulé.

Découvrir le Chasselas «Le Grand Aire», 2019, de la Cave du Prieuré.

Chasselas «Les Blassinges», 2019, AOC Lavaux, Domaine Pierre-Luc Leyvraz à Chexbres

Robe translucide aux nuances or gris. Viscosité marquée et visible sur la paroi du verre; signe d’une excellente maturité phénolique et physiologique de la matière première.

Le 1er nez déroule des arômes primaires qui évoquent des senteurs d’agrumes, de fruits de vergers mûrs ( poire, pomme ) ainsi que des odeurs de fruits exotiques (écorce de mangues et d’ananas)

L’attaque est un vrai bonheur qui combine amplitude, fruit adroitement mûr, épices et sensation acidulée parfaitement intégrées. L’évolution en bouche signe le grand terroir de St. Saphorin de par sa salinité et son amertume qui fusionnent un fruit de grande gourmandise en milieu de bouche et qui rend ce Chasselas parfaitement équilibré et incontournable sur ce millésime 2019. Un vrai T.G.V (très grand vin) qui semble ne pas s’arrêter dans la persistance une fois la dernière goutte avalée.

Comment le déguster?

Servir à 9 °C et déguster entre 10° et 11°C

Quels plats et mets peut accompagner le Chasselas «Les Blassinges»?

Un Chasselas de plaisir et de gastronomie à découvrir en apéritif sur des tempuras de langoustines, ou des dés de terrine de foie gras au Sauternes ou avec des accras de morue.

En gastronomie, à servir sur une sole meunière pommes natures ou sur une vraie escalope de veau panée au citron.

Le « Blassinges » 2019 imprime une force tranquille en bouche en fédérant dans le plaisir, une structure aérienne, digeste et saline qui fait que le vin en redemande.

Sur un osso-buco de veau, il n’aura même pas peur. Sa fraîcheur tempèrera le côté épicé du plat et exacerbera le plaisir.

Sur des plats végétariens, avec une quiche aux légumes (courgettes, poivrons, aubergines) ou avec une salade d’épinards frais aux graines de grenade, amandes toastées, copeaux de parmesan et vinaigrette à l’huile d’olive citronnée.

Découvrir le Chasselas «Les Blassinges», 2019, du Domaine Pierre-Luc Leyvraz.