Histoire de Terravin

TERRAVIN est aujourd’hui un processus de jugement qui fait école.

Le 15 janvier 1962, Robert Isoz fait adopter un «Règlement instituant une marque de contrôle de l’origine et de la qualité des vins d’Yvorne», qui prend le nom de TERRAVIN.
En effet pour la première fois dans les annales vaudoises il a mis en œuvre un label pour élever la qualité d’abord des vins d’Yvorne et ensuite de l’ensemble des vins vaudois.
Dès 1964, alors que la Fédération vaudoise des vignerons patronne désormais l’institution, le cap est entièrement mis sur la dégustation, caution suprême du label Terravin.

Depuis plus de cinquante ans, TERRAVIN définit la qualité de ses vins qui remplissent les exigences de son label et façonne gentiment la personnalité du vin vaudois. La marque de qualité Terravin détermine précisément les critères auxquels les vins «terravinés» correspondent. Au préalable, les vins sont jugés selon leur type, soit dans les catégories Chasselas, spécialité blanche, rosé et vin rouge. Chacune fait l’objet d’une fiche spécifique comprenant 20 à 25 critères organoleptiques à évaluer. Chaque fiche technique apprécie le vin selon les trois sens: la vue, l’odorat et le goût.